Culture du poivre sauvage à Madagascar

Catégorie: Les épices de A à Z le :

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le poivre sauvage Voatsiperifery de Madagascar. Une épice rare et exceptionnelle ! 

On vous dit tout sur le poivre sauvage de Madagascar

Le Voatsiperifery ou poivre sauvage est une épice relativement rare de Madagascar qui se distingue par ses baies à petites queues tordues. Ce poivre endémique à l’île est de nature sauvage et est doté d’un parfum tout aussi puissant que gourmand. L’île malgache est aujourd’hui la seule à exploiter et commercialiser cette épice d’une qualité exceptionnelle.

Vous avez dit Voatsiperifery ?  

Le Voatsiperifery est un poivre de la famille des pipéracées dont les fruits proviennent uniquement des lianes de « Piper Borbonense ». D’ailleurs, son nom si singulier n’est pourtant pas anodin :  en malgache, « voa » signifie « fruit » et « tsiperifery » désigne la liane du plant fruitier où il pousse. Cette épice à grain rond possède quatre déclinaisons : le vert, le noir, le rouge et le blanc. Il vient toujours de la même liane, sa couleur varie seulement selon son degré de maturation. 


Une récolte particulière 

Le Voatsiperifery prolifère à l’état sauvage sans l’intervention de l’homme, il est donc récolté à la main dans les forêts tropicales et humides de l’île. La récolte du poivre sauvage se déroule principalement d’octobre à décembre et nécessite une grande délicatesse. 

Les lianes sur lesquelles se développe le poivre sauvage s’enroulent autour d’arbres de plus de 20 mètres de hauteur dans la forêt malgache. Cette récolte suit diverses étapes : 

La récolte : Pour la cueillette, les cueilleurs doivent grimper à mains nues aux arbres pour le récolter ; ainsi la souplesse et la finesse sont des qualités indispensables. 

Le premier tri : Il est nécessaire de trier puis de classer le poivre manuellement afin de préserver l’intégralité de l’épice. 

La rencontre entre les cueilleurs et les collecteurs : C’est sur les marchés de l’île qu’ils se rencontrent pour s’échanger les récoltes de poivre. 

Le second tri et le nettoyage des baies : Le collecteur réalise un second tri des baies. Ensuite, il ne reste plus qu’à nettoyer et faire sécher les baies au soleil. Ayant une teneur en eau extrêmement élevée, c’est lors de cette phase qu’elles vont perdre près de 90% de leur poids initial. D’ailleurs, vous saviez que pour obtenir 1 kilo de poivre séché, vous avez besoin d’au moins une dizaine de kilos de baies fraîches ? 

La revente : Le poivre sauvage est revendu aux différents exportateurs qui seront tenus de réaliser des contrôles qualité et de se charger des conditionnements en gros afin de garantir une qualité supérieure aux futurs consommateurs. 


Un poivre exceptionnel 

Épice phare de Madagascar, sa rareté et ses propriétés le rendent exceptionnel. Le poivre sauvage a pour particularité d’apporter une sensation de chaleur tout en restant doux. En bouche, vous retrouverez des notes boisées puis des notes fruitées avec une touche d’agrume qui envoûteront votre palais. 

Outre ses qualités gustatives, le Voatsiperifery détient de nombreux bienfaits, pour la santé : il contribue à la bonne digestion mais, il a également des vertus anti-inflammatoires et antibactériennes. 

 

Carolepiceline a sélectionné pour vous un poivre sauvage de Madagascar récolté et trié à la main par des collecteurs  locaux. Nous vous proposons trois variétés de poivre sauvage différente : le poivre noir notament connu pour ses notes boisées, le poivre blanc célèbre pour ses arômes fruités et sa touche d’agrume mais également le poivre rouge qui quant à lui réunit les arômes des deux autres poivres pour n’en former qu’un.

fleche   DÉCOUVREZ NOS 3 POIVRES SAUVAGES POUR VOS RECETTES DE CUISINE

Commentaires

Laisser un commentaire

dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi samedi janvier février Mars avril Mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre